POINT MARCHÉS-STABILITé EN VUE EN EUROPE APRèS LES CRAINTES POLITIQUES

* Record du Nasdaq et du S&P-500 à Wall Street lundi * La Fed entame une réunion de deux jours * Le dollar ferme avant les chiffres de l'inflation US * L'euro, l'obligataire en Europe et les actions françaises ont souffert lundi par Claude Chendjou PARIS, 11 juin (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note stable mardi au lendemain des inquiétudes suscitées par les résultats des élections européennes et la dissolution de l'Assemblée nationale en France alors que la Réserve fédérale américaine (Fed) entame une réunion de politique monétaire de deux jours. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait rebondir de 0,27% à l'ouverture au lendemain d'une baisse de 1,35% lié au choc du séisme politique en France provoqué par les élections européennes. Le Dax à Francfort pourrait grappiller 0,08%, tandis que le FTSE 100 à Londres devrait grignoter 0,02%. L'indice EuroStoxx 50 est attendu en progression de 0,20%. La prudence observée en Europe depuis lundi à la suite des résultats des élections européennes marqués par une percée des partis d'extrême-droite et par une crise politique en France devrait se poursuivre, limitant le potentiel du rebond. Les investisseurs sont par ailleurs à l'affût de signes sur l'évolution des taux d'intérêt depuis que la robustesse des chiffres mensuel de l'emploi aux Etats-Unis, publié vendredi, a semé des doutes sur une baisse des coûts d'emprunt en septembre. Si la Fed devrait opter pour le statu quo mercredi, les propos de Jerome Powell, son président, seront particulièrement scrutés alors que le même jour sera publié l'indice des prix à la consommation outre-Atlantique. La banque centrale américaine publiera également ses projections économiques. "C'est une semaine importante pour le marché en termes de commentaires et de messages de la Réserve fédérale", souligne Quincy Krosby, chef stratège chez LPL Financial. A WALL STREET La Bourse de New York a fini en hausse lundi avec notamment un record des indices Nasdaq et du S&P 500, tirés par les groupes de semi-conducteurs (+1,4%), dont Nvidia. L'indice Dow Jones a gagné 0,2% à 38.868,04 points, le Standard & Poor's 500 0,3% à 5.360,79 points et le Nasdaq Composite 0,4% à 17.192,529 points. Nvidia, dont le nominal de l'action a été divisé par dix, rendant le titre plus accessible aux petits porteurs, a avancé de 0,7%. A la baisse, Apple a perdu 1,91%, les investisseurs n'ayant pas été convaincus par les annonces de la marque à la pomme sur l'intelligence artificielle (IA). EN ASIE A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei avance de 0,31% à 39 158,78 points, après avoir touché un plus haut de trois semaines, soutenu par les valeurs liées aux semi-conducteurs. Le Topix, plus large, prend 0,07% à 2 784,37 points. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) perd 0,4%. En Chine, où les marchés étaient fermés lundi pour un jour férié, le SSE Composite de Shanghai fléchit de 1,11% et le CSI 300 reflue de 1,15%, les indices réagissant tardivement au rapport sur l'emploi américain publié vendredi. Les secteurs les plus affectés sont celui des biens de consommation de base (-2,11%) et des métaux non ferreux (-3,4%). LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE: CHANGES/TAUX Avant la publication des données sur l'inflation américaine et les nouvelles prévisions économiques de la Fed, le dollar est proche mardi d'un plus haut d'un mois face à l'euro et d'un plus haut d'une semaine contre le yen. Le billet vert recule légèrement (-0,03%) face à un panier de devises de référence après avoir atteint 105,39 points, une première depuis le 14 mai. L'euro se traite à 1,0769 dollar (+0,06%) et la livre sterling s'échange à 1,2734 dollar (+0,03%). Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans se replie de 1,8 point de base, à 4,4512% au lendemain d'une hausse de 4,1 points. PÉTROLE Le marché pétrolier fléchit alors que les investisseurs attendent des données clés aux Etats-Unis pour évaluer la trajectoire de l'inflation et son impact sur la demande de carburant. Le Brent cède 0,11% à 81,54 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) se replie de 0,03% à 77,76 dollars . PRINCIPAL INDICATEUR ÉCONOMIQUE À L'AGENDA DU MARDI: PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT GB 06h00 Taux d'emploi et salaires avril 4,3% 4,3% (Rédigé par Claude Chendjou)

2024-06-11T05:56:35Z dg43tfdfdgfd